Crampes musculaires durant l’entrainement : comment l’éviter ?

Crampes musculaires durant l'entrainement.

Il arrive que lorsqu’on s’entraine, on est pris au dépourvu par une douleur musculaire intense, notamment une crampe musculaire. Oui, les crampes musculaires sont à peu près les pires choses qui puissent arriver durant l’entrainement car elles peuvent mettre un terme à votre entraînement. En effet, lorsque des crampes musculaires surviennent pendant l’exercice, elles peuvent faire échouer même les sportifs les plus assidus et les plus expérimentés.

A cause de cela, il est donc conseillé pour tous les sportifs de toujours chercher à minimiser le risque de crampes musculaires et pour cela, il existe quelques méthodes efficaces qu’on va justement voir ici.

Hydratez-vous

La consommation de liquides et d’électrolytes pour éviter la déshydratation permet d’éviter, ou du moins de retarder les crampes musculaires. De plus, les avantages d’éviter la déshydratation sont nombreux. Ainsi, même s’il n’est pas garanti à 100 % que vous n’aurez pas de crampes, la consommation de liquides en quantité suffisante pendant l’exercice physique améliorera tout de même vos performances. Comment la déshydratation peut-elle provoquer des crampes musculaires ? Les liquides présents dans le corps se trouvent soit à l’intérieur, soit à l’extérieur de la cellule. Lorsque nous sommes déshydratés, le liquide à l’extérieur des cellules diminue. La réduction des fluides provoque l’écrasement des terminaisons nerveuses, une surexcitation et une décharge spontanée. Cette décharge spontanée est une contraction musculaire, qui peut entraîner une crampe musculaire. En maintenant une hydratation adéquate, vous pouvez prévenir les changements spectaculaires dans les fluides qui contribuent aux contractions musculaires anormales.

Le besoin en sel

Le sodium est certainement l’un des électrolytes le plus importants pendant l’exercice. On le trouve sous forme de chlorure de sodium dans le sel de table. Nous perdons plus de sodium dans la sueur que les autres électrolytes. L’hyponatrémie se produit également si vous transpirez beaucoup et que vous perdez simplement beaucoup de sodium dans la sueur. Ce phénomène est plus susceptible de se produire lors d’un exercice d’endurance ou en cas de transpiration répétée tout au long de la journée. Des crampes musculaires peuvent se produire lorsque la concentration de sodium dans le sang diminue, les crampes peuvent évoluer vers une urgence médicale grave lorsque l’hyponatrémie n’est pas traitée. Pour prévenir l’hyponatrémie et les crampes musculaires qu’elle peut provoquer, le sodium doit être consommé avec des liquides. Cela est particulièrement utile pour les personnes sujettes aux crampes. Les boissons pour sportifs à forte teneur en sodium peuvent retarder l’apparition de crampes musculaires chez les personnes qui ont des crampes fréquentes.

N’ayez pas peur des glucides

L’épuisement des glucides entraînera également des crampes musculaires. Les glucides sont le principal carburant utilisé pendant l’exercice. Il existe une quantité limitée de glucides stockés sous forme de glycogène dans nos muscles pour fournir l’énergie nécessaire à l’exercice. Une fois cette réserve de glycogène épuisée, nous courons un risque élevé de crampes musculaires. Le muscle a besoin de glucides (ou d’énergie) pour se contracter ; il a également besoin d’énergie pour se détendre. Lorsqu’il n’y a pas encore suffisamment de carburant en circulation, nous continuons à faire de l’exercice et à contracter nos muscles, la relaxation musculaire est compromise et la crampe se produit. Il est donc approprié de consommer des glucides pendant toute activité qui dure plus de 60 à 90 minutes. Même un exercice très intense ne durant que 45 minutes peut épuiser les réserves de glycogène. Veillez à prendre un repas ou un en-cas riche en glucides avant de faire de l’endurance ou un exercice intense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *