Les meilleurs exercices pour favoriser sa mobilité

exercices pour favoriser sa mobilité.

L’entraînement à la mobilité constitue une part importante de tout programme de fitness fonctionnel. La « mobilité » fait référence à votre capacité à faire effectuer à vos bras ou à vos jambes une gamme complète de mouvements. Contrairement à la souplesse, qui est davantage liée à l’étirement ou à l’allongement de vos muscles, la mobilité signifie que vos membres peuvent effectuer une série de mouvements contrôlés.

Voici les meilleurs exercices de mobilité :

Balancements de jambes

L’objectif principal des balancements de jambes est d’échauffer et d’étirer vos hanches. Ils permettent d’assouplir vos ischio-jambiers, vos quadriceps et vos mollets. Les balancements de jambes sont un exercice simple mais dynamique qui aide à prévenir les douleurs et à éviter les blessures dans toute la zone des hanches.

Pour faire des balancements de jambes, tenez-vous droit près d’un mur et placez vos pieds à la largeur des hanches. Utilisez le mur pour équilibrer votre corps. À partir d’une position stationnaire, balancez lentement l’autre jambe vers l’avant et vers l’arrière. Ne donnez pas de coup de pied ; laissez votre jambe faire un seul mouvement fluide. Posez ensuite votre pied et faites de même du côté opposé.

Fentes inversées avec torsion

La fente inversée et la torsion sont des mouvements d’étirement empruntés au Pilates. Cette combinaison fait travailler vos quadriceps, mais aussi vos abdominaux, vos fessiers, vos ischio-jambiers, vos fléchisseurs de la hanche et vos obliques (les côtés du haut du corps). Aucun équipement n’est nécessaire pour cet entraînement, mais vous pouvez ajouter un peu de difficulté en utilisant des poids ou un ballon.

Commencez par vous tenir debout, les bras sur les côtés. Faites un pas en arrière avec votre pied gauche et, en même temps, levez votre main gauche au-dessus de l’épaule. La paume de votre main doit être tournée vers l’avant et votre coude doit être légèrement plié, sans être complètement étiré. Abaissez votre corps en une fente tout en tournant votre torse pour faire face au côté droit. Respirez puis inversez les mouvements que vous venez de faire pour revenir à votre position de départ. Recommencez, en utilisant cette fois les membres et le côté opposés de votre corps.

Marche en canard

La marche en canard est un ajout facile, sans équipement, à votre entraînement fonctionnel. Elle améliore votre endurance et votre souplesse générale. Elle peut également constituer un entraînement intense pour vos chevilles et vos cuisses, c’est pourquoi certains médecins la recommandent aux femmes qui souhaitent rester actives pendant leur grossesse.

Pour faire la marche en canard, mettez vos mains derrière votre tête et mettez-vous en position accroupie. Essayez de garder vos cuisses parallèles au sol. Une fois que vous êtes en position, avancez. Pendant que vous marchez, gardez à l’esprit que votre torse doit rester droit – pas d’avachissement ni de flexion. Essayez également de garder la poitrine haute et le tronc bien ancré.

Sprint

Le sprint est un moyen fantastique de faire circuler le sang. Pour tirer le meilleur parti de votre sprint, vous devez faire huit à dix séries par séance d’entraînement d’environ 20 à 40 mètres chacune. Cependant, ne courez pas aussi vite que vous le pouvez. Au lieu de cela, faites-le à une vitesse légèrement inférieure à la vitesse la plus rapide que vous pouvez atteindre, juste pour éviter les accidents et le surmenage.

Entre les séries, il est important de faire de courtes pauses actives. Sans vous arrêter complètement, permettez-vous de récupérer suffisamment pour pouvoir continuer à aller vite. Lorsque vous courez, n’oubliez pas de balancer vos bras. Vos mains doivent aller aussi haut que votre visage et aussi bas que vos poches, mais pas plus loin que ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *